Genève // Black Movie Film Festival 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

BLACK MOVIE, 15 ANS DE CINEMA INDEPENDANT
Genève, 17-26 janvier 2014
125 films dont 63 premières suisse & 13 premières européennes

 

15 ans, c’est à la vie, à la mort, quinze ans pour toujours ! L’édito et l’affiche annoncent la couleur menthe à l’eau d’une édition anniversaire faste et festive, rebelle et passionnée : Black Movie arrache 125 films du brouillard, défigurant au passage la blondeur formatée d’Hollywood pour mieux vous servir son indépendance.
Au menu : Rétro rolls royce, flirts avec le fantastique, jeunes films en fleur, la Chine censurée ou encore un Petit Black Movie… pour adultes !

 

SPECIAL ANNIVERSAIRE VU EN GRAND : RETRO & CARTE BLANCHE

Moartea domnului Lazarescu

 

A voir ou a revoir dans la section « HAPPY BIRTHDAY ! » : 15 chefs d’oeuvres jalonnent 15 années de travail prospectif minutieux, parfois les premiers pas de cinéastes aujourd’hui encensés tels qu’Hong Sangsoo (La Vierge mise à nu par ses prétendants), Tsai Ming-Liang (La Saveur de la Pastèque) Cristi Puiu (La Mort de Dante Lazarescu) Carlos Reygadas (Batalla en el cielo) ou Bong Joon-ho (Memories of Murder).
Cette rétrospective allstars est doublée d’une carte blanche à cinq maîtres du cinéma : Pablo Stoll, Pen-ek Ratanaruang, Amat Escalante, Sourav Sarangi, Brillante Mendoza. Ils nous ont chacun confié le film d’un réalisateur auquel ils croient, dont les touchants White Shadow, de Noaz Deshe et Las flores de mi familia de Juan I. Fernández Hoppe, à découvrir dans la section LE CHOIX DES MAITRES.

 

DERNIERS OPUS DE GRANDS NOMS & NOMBRE DE NOUVELLES RECRUES

Milles soleils

 

Jia Zhangke (A Touch of Sin, Prix de la Mise en Scène à Cannes, censuré en Chine et en Avant-Première suisse à Black Movie),Takashi Miike (Shield of Straw), Johnnie To (Drug War), Sono Sion (Why Don’t You Play In Hell), Hitoshi Matsumoto (R100), Tsai Ming-Liang (Stray Dogs), Masahiro Kobayashi (Strangers When We Meet) Brillante Mendoza (Sapi) Hong Sangsoo (Nobody’s Daughter Haewon + Our Sunhi) traversent avec fracas les différentes sections, dont A
SUIVRE… qui rassemble ces cinéastes que le Festival vénère depuis ses premiers émois.
Et la relève dans tout ça? Voici quelques découvertes qui nous ont époustoufflé : l’iranienne Anahita Ghazvinizadeh, benjamine de cette édition, subjugue avec ses deux court-métrages When The Kid Was A Kid et Needle (Prix de la Cinéfondation à Cannes 2013). La française Mati Diop illumine la programmation d’un bijou, Mille Soleils, en concours pour le PRIX DE LA CRITIQUE, et Dieudo Hamadi scrute avec les tripes et dans l’urgence les élections congolaises dans Atalaku.

 

DES THEMATIQUES SOLIDES…

Rigor mortis

 

Les films de la section FLIRTS AVEC LE FANTASTIQUE jouent avec les attributs de ce genre aimé des cinéphiles, entre tension, angoisses, SM et surtout sans détour, comme dans El Resquicio (Alfonso Acosta) ou Rigor Mortis (Juno Mak).
Dans NOUVELLES CINEMATOGRAPHIQUES, deux poignées de films saisissants expérimentent l’esquisse et n’ont de petit que leur durée: on y retrouve avec joie et en nombre les représentants d’un cinéma portugais en crise célébré l’an passé, dont trois réalisateurs étaient venus en personne. Ils s’amusent cette fois-ci à brouiller les pistes dans deux films parmi les meilleurs de cette édition : Mahjong de Joao Pedro Rodrigues/ Joao Rui Guerra da Mata et Redemption de Miguel
Gomes, ainsi qu’un tout nouveau venu, Tiago Rosa Rosso, créateur d’un drame en 23 minutes (Deús Dara).
Plus politique encore, le volet SANS FOI NI LOI compte 5 documentaires enragés d’Ouganda en Haïti.

 

LE PRIX DE LA CRITIQUE est devenu section à part entière : il sera décerné par cinq jurés critiques internationaux de haut vol (Hugues Dayez (RTBF), Leslie Felperin (The Hollywood Reporter), Xavier Leherpeur (Le Cercle, Canal+), Mario Kozina (Filmonaut) et Jay Weissberg (Variety).

 

Mahjong

 


LE PETIT BLACK MOVIE, section phare d’animation pour les petits, affiche 43 films du monde entier. Au cours de son processus de programmation, quelques oeuvres transgressives, drôlesques ou tragiques nous ont tellement marqué qu’il fallait les montrer. Les amateurs de courtsmétrages d’animation ont donc cette année leur PETIT BLACK MOVIE POUR ADULTE car ces oeuvres là… ne sont clairement pas pour les enfants !

 

… ET SOLIDAIRES.

Son of Adam

 

Anniversaire d’accord, mais s’il s’agit de célébrer le cinéma indépendant, c’est précisément parce qu’il est en danger ailleurs. La CARTE BLANCHE AU BEIJING INDEPENDENT FILM FESTIVAL (BIFF) s’affiche en soutien direct à ces réalisateurs qui risquent leurs films et parfois même leurs vies sous la menace de la censure. Cinq films à voir sur cet écran solidaire dont Ping’an Ueqing de Ai Weiwei et The Son of Adam de Chen Changqing. La table ronde Chinese Whispers (23 janvier) poursuivra la réflexion avec des réalisateurs chinois présents et des représentants du BIFF. La
Chine est fortement représentée dans d’autres sections – et ce par des réalisatrices de talent – qu’il s’agisse du pamphlet anticapitaliste de la nouvelle représentante de la diaspora chinoise londonienne Xiaolu Guo (Late at Night, Voices of Ordinary Madness) ou Verónica Chen, qui sublime les enjeux de la mixité sino-argentine dans l’Objet Filmique Non-Identifié Mujer Conejo. Enfin, le rêveur des frontières sino-coréenne Zhang Lu, sera en personne au festival pour présenter Scenery en course pour le PRIX DE LA CRITIQUE.

 

BLACK MOVIE DEVELOPPE DE NOUVELLES COLLABORATIONS

 

Adolescent en pleine croissance, Black Movie grandit tout en gardant son lien si particulier à la proximité et investit comme nouvelle salle éphémère de cinéma le Théâtre de l’Usine. Un étage plus haut, les nuits blanches si courues du Festival batteront leur plein au charmant Belinda B.
Les joyeux agitateurs de la galerie alternative Forde occuperont trois soirs le 3ème étage du Grütli pour le projet interactif Forde is Watching You, pendant qu’un dialogue infernal en résonnance avec les films d’animation pour adultes aura lieu chaque jour gratuitement au FMAC.
Et pour cette spéciale anniversaire, Black Movie propose aux plus joueurs une course aux trésors filmiques ludique et délurée en parcourant de manière inédite la programmation et les lieux du Festival !

 

FOREVER YOUNG !
Black Movie ce sont 125 films du 17 au 26 janvier 2014
Prenez vos marques sur www.blackmovie.ch

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+