Ginevra // Black Movie Festival 2015 (16-25 gennaio)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Black Movie Festival de films

Con un movimento lento ma inesorabile, l’onda nera del Festival Black Movie si appresta a infrangersi dal 16 al 25 gennaio 2015. Una sedicesima edizione che maculerà gli schermi e sopraffarà gli spiriti desiderosi di notizie fresche attraverso l’immaginario dei registi più inventivi del momento.

Con i suoi 50 lungometraggi, di cui 7 in prima europea e 23 in prima svizzera, il corpo del programma è di colore nero e la sua struttura emozionale.

Quest’anno il Black Movie ridisegna la sua anatomia da capo a piedi.

BLACK MOVIE
Festival de films
16-25 gennaio 2015
Ginevra
blackmovie.ch

 

 

+ + +

 

Paint it Black!

Dans un mouvement lent et inexorable, la vague aux pigments noirs du Festival Black Movie s’apprête à déferler du 16 au 25 janvier 2015. Une 16ème édition qui maculera les écrans et submergera les esprits avides de nouvelles fraîches forgées dans l’imaginaire des réalisateurs les plus inventifs du moment.

 

Les sections

Avec 50 longs métrages, dont 7 en première européenne et 23 en première suisse, le corps du programme est de couleur noire et sa texture émotionnelle. Cette année Black Movie redessine la planche anatomique de pied en cap, avec les films du coeur, du cerveau, du nez, de la main, du sexe, des tripes, et des microbes pulullant.

 

+ + +

 

LA PRUNELLE DE NOS YEUX: Prix de la Critique

Les éminents critiques internationaux, triés sur le volet de la réflexion cinéphile, vont devoir se décider sur 8 films inédits, parmi les plus innovants de la sélection. Il s’agit de:

 

• Arthur Dreyfus (Vogue, Holiday)

• Øystein Egge (Z Filmtidsskrift)

• Laurent Guido (Université Lille Nord de France)

• Roberto Rippa (Rapporto Confidenziale)

• Virginie Sélavy (Electric Sheep)

 

À MAINS NUES (rétrospective sélective de Wang Bing en sa présence)

Wang Bing documente depuis le début des années 2000 l’existence des oubliés de la Chine et de son capitalisme d’Etat. Depuis À l’ouest des rails il développe son style naturaliste et construit un univers vaste et nu, évoquant autant les débuts de l’humanité que sa fin. À l’occasion de cette rétrospective, Wang Bing présentera ses films et donnera une master class.

 

SEXTIES

En parallèle d’une exposition d’affiches de l’Art Theater Guild, maison de production qui a donné naissance à la nouvelle vague japonaise des années soixante, 3 films emblématiques de l’époque seront projetés. Les affiches spécialement importées seront quant à elles visibles à la Halle Nord.

 

À COEUR OUVERT

Sujet de prédilection de tous les récits, l’amour triomphant n’a pas sa place ici, rudement mis à l’épreuve en fonction des aléas sociaux ou politiques. Cupidon a beau décocher ses flèches, il est aux abonnés absents lorsqu’il s’agit de se battre pour lui !

 

LA PEUR AU VENTRE

Le ventre abri premier de l’humanité; y porter un enfant ou le perdre, y sentir l’adrénaline creuser l’ulcère en devenir; le ventre siège d’une rage si violente qu’elle en devient auto-destructrice. C’est aussi le lieu des tripes surexposées ou qu’il faut nourrir, de chair humaine si nécessaire…

 

MATIÈRE GRISE

Le cerveau, siège des émotions, reçoit toutes les informations sensorielles et contrôle nos mouvements. Les films de cette section abordent la question de ses dérégulations, dues à la prise de drogues ou aux pathologies psychiques, et explorent le coeur même de ces dérèglements des sens, sous l’influence de la peur ou de l’âge.

 

PAS À PAS

Ho-chan cherche à tout prix à se défaire des obligations familiales qui le lestent, Jean découvre sa véritable identité en se choisissant une famille de coeur, El Apenas hésite à rentrer dans son foyer, Titli s’arrache à son milieu pour déployer ses ailes; autant de chemins à parcourir avant de réussir à s’émanciper… ou pas.

 

AVOIR DU NEZ (À suivre…)

Flairer les talents en devenir, leur offrir un écran et surtout suivre l’évolution des auteurs année après année, telle est l’audacieuse mission que nous nous sommes donnée avec la section « À suivre… » Le cru 2015 permettra de retrouver Miaoyan Zhang, Park Jung-bum, Dieudonné Hamadi, Hong Sang-soo, Rehad Desai, Takashi Miike !

 

MICROBE: LE PETIT BLACK MOVIE

Le Petit Black Movie propose une nouvelle fois aux enfants, à leurs parents et à tous les passionnés de cinéma d’animation de se retrouver pour dix jours de découvertes, d’ouverture au monde et de stimulation autour de 35 films en provenance de 20 pays, avec cette année un focus sur le Brésil et une compétition couronnée pour la première fois par le prix RTS KIDS.

 

VIRUS: LE PETIT BLACK MOVIE POUR ADULTE

Films miraculés des mailles du filet destiné au festin prolifique du Petit Black Movie, ces courts métrages, tels des virus stupéfiants d’inventivité visuelle et d’audace narrative, noyautent à nouveau la programmation, se jouant des codes formels et du politiquement correct. Pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux et qui aiment voir le monde à l’endroit de l’envers!

 

+ + +

 

Les à-côtés du festival

Black Movie c’est aussi, avant et après les séances, un rêve éveillé, en noir et blanc ou en couleurs, encadré de tentures ondulantes, tapissé de rayures zebrées, émaillé de musique lancinante.

La sélection d’affiches de films de l’Art Theater Guild proposée par Thuy-An Hoang et Xavier Erni, en collaboration avec le National film Center de Tokyo, donnera lieu à une conférence de Hidenori Okada, conservateur. Le Ciné Guimbi reviendra en force pour présenter l’évolution de son fantastique projet de réouverture d’un cinéma au Burkina

Faso. On témoignera son amour aux 20 cinéastes invités et on se précipitera au Cercle des Bains pour fêter les lauréats lors de la cérémonie de clôture du festival.

Chaque nuit, les divas du dancing défileront sur la mythique et microscopique piste du Gunbalow, bar du festival jouxtant le Spoutnik. À l’instar de deux espaces du Grütli, il sera rhabillé par les soins de l’artiste Cetusss en hommage aux décors de l’immortelle série Twin Peaks.

 

No a nu sproc te no tuev el reguob, no a nu tirpse te no tuev resnep srola zegnolp snad sel sellas serucsbo

ceva suon !

Black Movie

 

BLACK MOVIE
Festival de films
16-25 gennaio 2015
Ginevra
blackmovie.ch

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+