Genève // Black Movie 2016 – palmarès e bilancio

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Sibs Shongwe-La Mer©Mehdi BenklerSibs Shongwe-La Mer (photo © Mehdi Benkler)


BLACK MOVIE 2016: 100% CINÉMA

La 17ème édition du Festival international de films indépendants Black Movie s’achève ce dimanche soir, avec une fréquentation de 27’000 festivaliers.

 

À la santé du cinéma indépendant

Porté par une météo exceptionnellement douce, Black Movie a été l’écrin douillet de foules de cinéphiles venus savourer 117 films pendant 10 jours de projections soutenues. Un cocktail de films enivrants qui aura tenu toutes ses promesses, malgré les coupes budgétaires imposées aux milieux de la culture par la majorité du Conseil municipal genevois, qui ont directement affecté le festival.

Les diverses propositions de la programmation ont été plébiscitées par un public hétéroclite de passionnés. Les classiques sénégalais d’Ousmane Sembene, les folies nippones de Sion Sono et les longs métrages de la section « 100% Roumain » ont suscité le même vif intérêt. Certaines séances affichaient complet bien avant l’ouverture des portes, à commencer par les projections de The Lobster, film-événement de Yorgos Lanthimos.
18 cinéastes venus des quatre coins du globe ont présenté leurs oeuvres et répondu aux questions des festivaliers avec enthousiasme et générosité.

 

Cinémas du Grütli©MiguelBuenoCinémas du Grütli (photo © Miguel Bueno)

 

Les lauréats 2016

Le Prix de la Critique, doté de 5’000 CHF par le Département de la culture et du sport de la Ville de Genève, a été attribué à l’unanimité au jeune réalisateur sud-africain Sibs Shongwe-La Mer pour son film Necktie Youth, chronique désespérée de la jeunesse dorée multiethnique de Johannesburg, dans laquelle le cinéaste se met également en scène.

Le jury, composé des 5 critiques internationales de cinéma Paula Arantzazu Ruiz (SensaCine), Natalie Böhler (filmbulletin), Claire Diao (Screen Africa), Jessica Kiang (The Playlist/Indiewire) et Gloria Zerbinati (Cineforum), explique ainsi son choix:

«Nous avons décidé de récompenser ce film pour sa dynamique enthousiasmante, pour le talent du cinéaste et pour l’importance de son histoire, qui offfre de brillantes représentations de l’Afrique du Sud actuelle, du rapport à la société de consommation, et de cette jeunesse qui porte sur ses épaules le poids d’une Rainbow Nation qui a un peu disparu avec le décès de Nelson Mandela»

Le Prix Boréal du Public, doté de 5’000 CHF par le partenaire officiel Boréal Coffee Shop, a été décerné par les festivaliers à Kabukicho Love Hotel, du Japonais Ryūichi Hiroki. Le film dépeint les chassés-croisés nocturnes de couples éphémères dans un love hotel de Tokyo.

Le Prix des Jeunes, décerné par un jury dont les membres sont élèves du secondaire II, est attribué aux Uruguayens Federico Borgia & Guillermo Madeiros pour leur film , comédie satirique suivant les tribulations d’un paumé macho à la recherche du tuning parfait pour sa voiture de sport. Le jury récompense un film «ambitieux mais pas prétentieux, simple mais pas simpliste, drôle mais pas de mauvais goût».

Le Prix du Petit Black Movie, doté pour la seconde année consécutive par la RTS et son département d’émission jeunesse RTS KIDS, récompense le film Fair Winds, du Japonais Eri Kinoshita. Le jury, composé de professionnels de l’art et de l’animation, relève « la sensibilité avec laquelle le thème du divorce est traité, ainsi que la finesse de son esthétique. » Il accorde une mention spéciale au Sud-Coréen Boyoung Kim pour le film Impersonation.

Enfin, le Prix des Enfants, remis par un jury d’enfant âgés de 7 à 9 ans, a été attribué à The Diary of Ochibi du Japonais Masashi Kawamura, pour «sa créativité, ses émotions et sa drôlerie».

Les spectateurs sont désaltérés, les invités ont des paillettes plein les yeux, et Ken Black, modèle de l’affiche du festival, est reparti pour d’autres cieux: la 17ème édition de Black Movie a connu un beau succès, de jour comme de nuit. Particulièrement nomade cette année, elle a investi les espaces de partenaires de choix: les Cinémas du Grütli, le Spoutnik, le Cinélux pour les séances; le Cercle des Bains, la Gravière, l’Écurie et l’Alhambra pour les nuits blanches.

 

BLACK MOVIE: HOURRA!

La 18ème édition de Black Movie se tiendra du 20 au 29 janvier 2017

www.blackmovie.ch

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+