Robin Lachenal | Flavien Berger – La fête noire (2015)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Sono tutti belli i videoclip dei brani di Flavien Berger. Il musicista parigino, notevole esponente della scena indipendente francese (pubblica con l’etichetta Pan European Recording), possiede stile, gusto e originalità. Figlioccio di Alan Vega e dei suoi Suicide, con La fête noire, singolo tratto dall’album Léviathan del 2015, ci regala un viaggione electro e psichedelico che si perde nel disorientamento oppiaceo di una realtà vacillante. Il videoclip diretto da Robin Lachenal è una conturbante esperienza sensoriale dentro a un mondo che somiglia un po’ ad un acquario e un po’ ad un abisso. [ag]

 

LA FÊTE NOIRE
RÉALISATION: Robin Lachenal • AVEC: Mathys Gassiot-Lhomme, Quentin Caille • IMAGES AÉRIENNES: Cédric Nussli (Prises de vues), Herveline Renault (Production) • CHEF-DÉCO & GRAPHISME: Juliette Gelli • COSTUMES: Marine Peyraud • ASSISTANT RÉAL.: Alexandre Attal • ÉTALONNAGE: Jamie Harley • CHARGÉ DE PRODUCTION: Gillian Bourgeois • REMERCIEMENTS: Taissa Arruda, Arthur Bellot, Martin Belou, Antoine Carbonne, Ramon Diago, Dylan, Erwan Evin, Élodie Haddad, Véronique Huyghe, Tom Kralik, Morgane Lagneau-Guetta, Camille Lhomme, Christian Lieu, Sylvio Milone, Maya de Mondragon, Arthur Peschaud, Roméo Poirier, Lyn Thibault, Tristan Vallet, Baptiste Virot, The 4th Dimension, Le collectif sin~, L’ENSCI, La fête foraine de Rennes, La Foire St-Romain de Rouen, Le King Loop, Le Niagara • Parole et musique de Flavien Berger • Mixage par Luc Rougy • © Pan European Recording 2015

 

 

Flavien Berger, LA FÊTE NOIRE
Lyrics

Je plonge à l’envers attiré par l’extase
Un tourbillon vert illumine les sirènes
Le reflet des flambeaux dans du vomi turquoise
Le plus beau des voyages c’est la fête foraine
Le plus beau des voyages c’est la fête foraine
Oh la fête fo’, fo’
La fête fo’, fo’

Oui l’endorphine s’est envolée
Traçant un arc dans la nuit
De la couleurs des opiacés
Sous la voute je m’évanouis
J’extirpe ma tête hors de nos
Jeux dans lesquels je me vois mort
Je suis seul avec l’or de l’eau
Sous la surface de l’aurore
Je quitte le va et vient des âmes
De l’autre côté du plongeoir
Au loin le reflet du vacarme
D’une fête foraine
D’une fête foraine devenue noire

La fête noire
La fête noire
La fête noire
La fête noire

Le cercle céleste dessiné par les cris
Mes lunettes effilochent le spectre des fontaines
Les yeux collés au ciel tous les visages brillent
Le plus beau des voyages c’est la fête foraine
Le plus beau des voyages c’est la fête foraine
Oh la fête fo’, fo’
La fête fo’, fo’

Oui l’endorphine s’est envolée
De l’autre côté du plongeoir
De la couleurs des opiacés
D’une fête foraine
D’une fête foraine devenue noire
La fête noire
La fête noire

Au loin je vois la fête noire
Au loin je vois la fête noire
Sans toi je vois la fête noire
Sans toi je vois
Sans toi
Toi

 





Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+